Data Marketing – Tendances 2016

Data Marketing en 2016
C’est la rentrée, le moment de faire le point, après quelques semaines de vacances, et avant d’aborder les derniers mois de 2016. C’est un exercice que nous faisons aussi à COMPLEX SYSTEMS.  Nous partageons cette année avec vous, ce que nous constatons sur le Data Marketing.

 

 20 ans de Data Marketing

Depuis 20 ans COMPLEX SYSTEMS accompagne les directions marketing, B2B, B2C et ONG, dans le décryptage de leurs données. Nous sommes donc bien placés pour suivre les évolutions du Data Marketing.

La VAD, les banques, les compagnies d’assurance, les Telecom ont depuis longtemps compris tout le profit à tirer des données, et ont mis en place des structures expertes en datamining. Aujourd’hui c’est dans ces domaines que l’on observe les projets les plus ambitieux en termes de data science.

Moins visible peut-être, est l’intérêt que les associations caritatives portent depuis longtemps également à leurs bases de données de donateurs. Nécessité fait loi ; pour remplir au mieux leur mission les associations doivent rentabiliser chaque opération de collecte. L’analyse des données s’est imposée pour optimiser le ciblage des campagnes marketing et la personnalisation de la relation donateur. Cependant, rares étaient jusqu’ici les structures ayant en interne des compétences analytiques pointues.

Si les PME se sont largement équipées de tableaux de bord et solutions de reporting, elles n’avaient pas non plus souvent conscience de l’intérêt d’exploiter leurs données clients, pour segmenter la clientèle, adapter la relation en fonction du comportement client, mettre en places des modèles prédictifs de l’attrition, augmenter la valeur client ou encore matriser le ROI des actions… Dans le meilleur des cas, ces travaux étaient externalisés auprès de sociétés expertes.

 

 En 2016, les PME deviennent acteurs de leurs données

Cette année marque un véritable tournant dans la relation que les entreprises entretiennent avec leurs données. Et particulièrement les PME et le secteur du fundraising.

L’émergence du Big Data il y a quelques années, a engendré un questionnement intense sur les data. Les projets ou les idées de projets sont apparus, portés par les directions générales, et soutenus par un contexte économique morose. Les data, fer de (re)lance de l’activité…

Les entreprises qui jusqu’ici privilégiaient le savoir métier, ont découvert qu’elles avaient aussi des données, certes disparates, incomplètes et stockées à différents endroits… mais qui pouvaient permettre de mieux comprendre le consommateur et surtout de le conserver actif plus longtemps.

Ce qui est particulièrement réjouissant, c’est le pragmatisme de ces nouveaux venus dans l’univers des data, leur volonté de comprendre et de maîtriser leurs données, et d’en tirer très  rapidement des bénéfices. Pas question de chambouler leur système d’information, recruter une équipe dédiée, ni engager des budgets importants. Les PME, mais aussi les agences de communication et les ONG, qui réalisent aujourd’hui leur transition data, veulent une solution agile, rapidement mise en place, sans incidence sur le SI, et opérée par les équipes internes qui connaissent bien les problématiques. L’idée est donc de convertir des profils métier en profils analytiques – à l’opposé de la démarche actuelle qui demande à des experts data d’apprendre le métier pour trouver des solutions.

 

KNOWLBOX, connaissance client et analyse prédictive, pour des PME gagnantes 

Le choix de la solution analytique est donc crucial. Un chargé de projet marketing n’est pas un dataminer et n’a pas vocation à le devenir. Il lui faut une solution qui parle son langage. On ne doit pas exiger de lui d’imaginer comment traiter les données ni de choisir et paramétrer des algorithmes.

Editeurs depuis 15 ans de solutions analytiques de Data Marketing, nous avons depuis longtemps pris la mesure de ce défi. Nous avons conçu avec KNOWLBOX, une solution puissante, sur laquelle reposent toutes nos missions datamining. Mais aussi une solution parfaitement adaptée aux problématiques des départements marketing. Et surtout, parce qu’elle repose sur des concepts inédits, résultats de plusieurs années de R&D, une solution intuitive, simple et opérationnelle, donc pour les dataminers bien sûr, mais aussi pour les profils métier.

Avec un déploiement et des premiers résultats en quelques heures seulement, KNOWLBOX répond parfaitement aux attentes et contraintes des PME qui veulent devenir des entreprises data driven.

 

 

complexsystemsData Marketing – Tendances 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *